grand_march__a_zoatele

I-                   Qu’est ce que le changement climatique ? 

Le changement climatique est une modification négative des conditions climatiques de la terre dont la plus visible est l’élévation de la température à sa surface. Le changement climatique s’avère être une réalité grave et le plus grand défi à relever pour notre génération. 

II-                Quelles sont les causes du changement climatique ? 

-          accroissement du niveau d’émission des gaz à effet de serre  à travers des activités de cuissons sous feu de bois, de production industrielle, d’incinération des déchets ménager ou industrielle, de transport automobile…

-          Déboisement (exploitation anarchique des forêts). 

III-             Quelles sont les conséquences sur le développement humain ?       

         Les conséquences du changement climatique sur le développement humain s’observeront à travers les axes suivants ;

-          Agriculture et alimentation ;  les sécheresses et les changements dans les chutes de pluies, de la pénurie alimentaire et des pertes de production agricole considérables.

-          Pénurie d’eau ;  la fonte des glaciers entraînerait des inondations suivies de l’assèchement des fleuves donnant lieu à des pénuries considérables.

-          Risque pour la santé humaine ; la santé humaine serait affectée directement et indirectement. les pays avec un niveau de pauvreté élevé ne disposeront pas des systèmes de santé publique pour faire face à la menace. Quelques 220 à 240 millions de personnes supplémentaires risquent d’être victime du paludisme.

-          Effet sur la nature ; une augmentation de la température de 3 degré de plus verrait le pourcentage de 20 à 30% des espèces de la planète en grand danger d’extinction.

-          Inondation et climat extrême ; l’augmentation continue des températures entraînerait des sécheresses, des inondations et des cyclones tropicaux violent. Les populations devraient de ce fait migrer des régions menacées vers des régions moins menacées.  

IV-             Comment la femme rurale peut apporter des solutions au changement climatique ?

     La femme camerounaise détient un rôle prépondérant dans l'exploitation des ressources. Elle constitue 51% de la population camerounaise et 38% de la force active de travail. On retrouve 84.5% des femmes en zone rurale, et 92% d'entre elles travaillent dans le secteur de la production rurale, (PAFN, 1995).

La femme rurale peut apporter des solutions aux changements climatiques en :

1-      Informant, éduquant et en sensibilisant ses enfants, son mari et sa communauté sur le changement climatique et ses effets sur le développement humain ;

2-      Participant aux activités de reboisement (plantation d’arbre) au sein de sa communauté ;

3-      Adoptant des pratiques agricoles durables ;

4-      Entreprendre dans le domaine de la protection de l’environnement ;

5-      Utilisant des fours améliorés pour la cuisson au lieu du feu de bois ;

6-      Diversifiant la production agricole sur un même site de production ;

7-      Plaidant en vue de la participation de la femme rurale aux concertations sur les politiques concernant le climat, à la formulation des politiques, au suivi et évaluation et ceux au niveau locale et international ;

8-      Plaidant en vue de la participation de la femme rurale aux débats sur les politiques concernant le climat pour qu’elle puisse décrire les réalités locales dans le cadre des concertations stratégiques cruciales ;

9-      Plaidant en vue de la participation d’un grand nombre de femmes aux négociations internationales sur l’environnement, tel que le protocole de Kyoto et la convention cadre des nations unies sur le changement climatique ;

10-  Plaidant  pour la mise en œuvre d’une assurance-recolte afin de permettre aux agricultrices de récupérer les pertes et de stabiliser leurs revenus dans un contexte de vulnérabilité climatique ;

11-  Plaidant pour le renforcement des capacités de la femme rurale sur les mesures d’atténuations et d’adaptations liées aux changements climatiques.

 Par

 Martial Gervais ODEN BELLA