d_chets_020I - CONTEXTE ET JUSTIFICATION

 La conjoncture socio économique  est marquée en ce début de troisième millénaire par         le phénomène de mondialisation avec la promotion du secteur privé dans les domaines           de la production et de la commercialisation des produits chimiques, agroalimentaires et cosmétiques. Ce qui entraine inévitablement une production de déchets assez considérable, dont la gestion représente un problème majeur, faute d’une politique de collecte et de recyclage.

Les déchets sont omniprésents dans l’environnement urbain, on les retrouve dans les caniveaux, les rues, les rivières et mêmes aux alentours de maisons. Les déchets en plastique en particulier sont reconnus comme étant une source de nuisance assez considérable. Car le plastique n’est pas en général biodégradable et son incinération cause une pollution de l’air.

La ville de Douala qui abritera le projet de collecte et d’exportation des déchets plastiques, croule sous des tonnes de déchets plastiques. Un problème de salubrité publique que les autorités ont décidé de prendre à bras le corps. Pas un pas sans déchets plastiques, c'est le moins que l'on puisse dire au regard de l'ampleur de la consommation des produits agroalimentaires, cosmétiques et même d’entretiens chimiques et de la taille de la population qui ne fait que croître. Selon le troisième recensement de la population, la  région du Littoral qui abrite la ville de Douala compte à présent 2 865 795 habitants soit la même proportion de déchets produite.

Les rues,  les caniveaux et mêmes les lits de rivières qui traversent quelques quartiers périphériques sont envahis de toutes sortes de bouteilles et autres emballages plastiques. Spectacles saisissants que ceux qu'offrent les lits de ces ruisseaux où s'amoncellent des montagnes de déchets plastiques qui frôlent les ponts qui les enjambent, empêchant ainsi à l'eau de s'écouler. Conséquence, en cas de crues, ce sont les inondations. Un problème qui fait souffrir les riverains  lors des saisons de pluies particulièrement rudes

 

Selon la communauté urbaine, la ville de Douala produit en moyenne 4000 tonnes de déchets plastiques par jour, une quantité suffisante pour mener à bien un projet de collecte et d’exportation de déchets plastiques.

 

ETAT DES LIEUX DES ACTIVITES DE COLLECTES, VENTES ET RECYCLAGE DES DECHETS PLASTIQUE DANS LA VILLE DE DOUALA

 

a)      Au sujet de la collecte

Au niveau de la collecte, nous avons une ONG Locale qui est active dans ce domaine et quelques particuliers aussi qui ne couvrent  pas l’étendue de la ville et ses environs car leurs politiques de collectes ne sont pas efficaces, faute de moyen financier.

 

b)      Structure vendant les déchets plastiques

Les entreprises de production des emballages plastiques vendent des déchets plastiques à d’autres entreprises qui en font le recyclage pour la production des plats, sandales en plastique et même des seaux. Comme entreprise de commercialisation des déchets plastique, nous avons ICRAFON et MONOPLAST et le prix de vente varie entre 40 et 45 FCFA le Kg à partir de 3 Tonnes

c)       Projet de transformation local de déchets plastiques

Nous notons qu’un projet de création d’une usine destinée à recycler les déchets plastiques est en cours à la marie de Douala 3.

II - OBJECTIF GLOBAL DU PROJET

L’objectif du projet est de collecter et conditionner au moins 5000 Tonnes de déchets plastiques par mois.

III - OBJECTIFS SPECIFIQUES

ü  Créer des emplois durables et réduire en  même temps une pollution envahissante dans la ville de Douala et ses environs ;

ü  Procéder aux renforcements de capacités des intervenants aux techniques de collecte, de tri sélectif et de conditionnement des déchets plastiques ;

ü  Sensibiliser les populations riveraines sur les techniques de gestion des déchets ménagers ;

ü  Mettre en place une politique efficace et durable de collecte des déchets plastiques ;

ü  Mettre en place un centre de stockage, de tri et de conditionnement des déchets plastiques.

IV - PARTENAIRE A LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET ET ROLES

 GIC BELLOMAR ;

    Avec son expérience dans le domaine de l’accompagnement au développement des activités génératrices durables de revenu et de la protection de l’environnement, s’occupe de la planification, du suivi de la mise en œuvre et de la supervision des activités de collecte, de conditionnement et d’exportation.

ONG UN MONDE AVENIR

Avec son expérience dans le domaine de l’accompagnement des organisations de jeunesse à la base via le projet JEVAIS de la coopération française, des organisations des la société civile via le programme PASOC de l’union européenne et de bien d’autres, Cette organisation est un partenaire idéal dans la mise en place d’un réseau de collecte dans les quartiers et l’encadrement du dit réseau.

ONG PARTNERSHIP ;

Possédant une très bonne expérience dans le domaine de la définition des politiques environnementales dans la région du Littoral et de travail avec les populations à la base, pourra  assurer le relationnel avec les autorités locales compétentes.

GIC PLASTIQUES +

Ce groupe d’initiative œuvrant dans la commercialisation des emballages plastiques, possède une bonne connaissance des entreprises de production des emballages plastiques et qui revendent les déchets. Il pourra de ce fait s’occuper de la collecte des déchets plastiques auprès de ces entreprises.

V.STRATEGIES DE COLLECTE DES DECHETS

    Les stratégies se résument aux points suivants :

ü  Initier un partenariat avec la société HYSACAM en vue de l’exploitation de ces décharges d’ordures ménagers ;

ü  Acheter les déchets plastiques auprès des entreprises de productions des emballages plastique tel que : ICRAFON, POLYPLAST, NOVA PLAST…

ü  Initier un  partenariat  avec les clubs nature et vie de la ville de Douala et de des environs en vue de la collecte des déchets plastiques au sein des établissements scolaire et universitaire ;

ü  Procéder à l’organisation de la collecte auprès des sites déjà identifié tel que ; Ndogbong, cour d’eau COMBI, Cours d’eau cité des palmiers.

VI - IDENTIFICATION QUALITATIVE DES BESOINS POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET

ü  Location ou achat d’un terrain pour l’installation du centre de stockage, de tri et de conditionnement des déchets plastiques ;

ü  Equipement de protection individuelle pour les intervenants du projet ;

ü  Moyens de locomotion pour la collecte des déchets plastiques au sein des différents sites identifiés ;

ü  Une machine à broyer les déchets plastiques solides (bouteille, PVV…) ;

ü  Une machine à broyer déchets plastiques légers (PP, LD…) ;

ü  Moyens de communication (Téléphone, internet et fax) ;

ü  Mobilier et fourniture de bureau ;

ü  Fond de roulement pour les trois premiers mois d’activités du projet ;

ü  Renforcement des capacités technique et managériale des intervenants du projet.

VII. ALBUM PHOTOS PHASE EXPLORATOIRE DU PROJET

d_chets_036  d_chets_002 d_chets_019 d_chets_024

CONTACT POUR ECHANGE ET DEVELOPPEMENT :

GIC BELLOMAR, E-mail :        groupebellomar@yahoo.fr          Tél +237 75 69 70 32/ +237 33 11 11 12