DSC00739

Avec l’évolution de la technologie et l’accroissement de la population, l’homme est de nos jours la principale cause de la dégradation de l’environnement. Cela à cause des mauvaises pratiques qui entourent ses activités au quotidien. Représentant près de 30% de la population mondiale et principale affectée par les problèmes environnementaux, la jeunesse se doit de donner son point de vue sur des questions aussi sensibles que celui de la protection de l’environnement. De part son statut d’héritier elle doit veiller au mieux à la préservation de son patrimoine éco systémique. Ainsi son rôle sera :

· De se former et de s’informer sur les disciplines de l’environnement ;

· D’adopter un comportement écologique à travers l’hygiène et la lutte contre le gaspillage des ressources ;

· De constituer des groupes de réflexion pour faciliter le partage d’information ;

Les jeunes doivent également adhérer à des associations de protection de l’environnement et faire entendre leur voix dans les différentes consultations et conférences afin de mettre sur pied des actions de promotion du développement durable.

Compte tenu de la forte représentation des jeunes dans le monde, il est de nos jours indispensable de les associer aux décisions concernant l’environnement et le développement. Ainsi, l’Etat doit mettre sur pied des programmes afin que les jeunes puissent prendre une part active à toutes les décisions qui touchent leur vie actuelle et leur avenir. Car outre sa contribution intellectuelle et sa capacité de mobilisation, la jeunesse apporte aux questions environnementales, des éléments nouveaux et originaux dont il faut tenir compte.

<>

 

 

Rédigé par CHOUA YANKAM ARMEL du GIC BELLOMAR, une initiative commune pour le   développement communautaire au Cameroun